Réglements

Version PDF : Reglement du championnat 2016

REGLEMENT SPORTIF 2016

ARTICLE 1 – COMMISSION REGIONALE
Le règlement du championnat de Baseball Senior de la Ligue Pays de la Loire est celui des Règlements Généraux des Épreuves Sportives (R.G.E.S) de la FFBS et des Règles Officielles du Baseball.

Les points spécifiques au championnat de Baseball Senior des Pays de la Loire sont développés ci-après.

La Commission Régionale Sportive Baseball (C.R.S.B.) gère les championnats de Baseball Seniors. Elle est seule compétente pour l’organisation des championnats et l’élaboration des calendriers des rencontres qui devront être votés par le Comité Directeur de la Ligue PDL.

ARTICLE 2 – ENGAGEMENT
Pour inscrire une équipe dans un championnat officiel, un groupement sportif doit :

avoir des licences en cours de validité pour tous les joueurs,
s’acquitter des droits financiers d’inscription en championnat au plus tard le jour de l’A.G.
accepter les conditions d’engagements établies par le Comité Directeur de la Ligue PDL.

ARTICLE 3 – RENCONTRES
Le championnat se déroule en programme double c’est à dire 2 rencontres dans la même journée. L’équipe citée en premier sur le calendrier du championnat, reçoit 2 fois dans la même journée.

Les deux rencontres de ce programme double sont limitées à 7 manches ou trois heures de jeu. Pas de reprise supplémentaire à 2 heures 45 de jeu effectif.

Pour être homologuée, toute rencontre de Baseball Senior doit comporter un minimum de
5 reprises (ou 4 reprises si l’équipe qui mène est l’équipe recevant).

Le début des rencontres est prévu à 11 h. L’intervalle entre les rencontres est de 30 minutes.

ARTICLE 4 – MERCY RULE
Les rencontres s’arrêtent lorsqu’une équipe mène avec au moins 10 points d’écart à partir de la 5ème manche.

ARTICLE 5 – REPORT
Aucun report de match ne sera accepté par la C.R.S.B. si la demande de report n’est pas reçue à la C.R.S.B. au moins 3 jours avant sur le formulaire de demande de report officiel soit avant le mercredi à minuit pour les rencontres se déroulant le dimanche. En cas de non-respect de ces règles, les 2 équipes impliquées par ce report se verront sanctionnées de 2 matches perdus chacune (7-0).

Les seuls reports retenus seront :

Les intempéries (pluie, neige et terrain impraticable), prévenir l’équipe visiteuse le plus tôt
possible pour éviter son déplacement.
Les rencontres des championnats nationaux (étant prioritaires sur les journées de
championnat régional).

Les reports de match pour convenance personnelle seront acceptés à titre exceptionnel à la seule condition que les deux équipes soient d’accord et qu’elles aient signé la demande officielle de report. Le calendrier initial doit être la priorité.

En cas d’impossibilité de jouer une rencontre pour une cause autre que celle incombant à l’un des clubs compétiteurs, (dans le cas où les équipes sont sur le lieu de la rencontre, ou que la rencontre a débuté) l’impossibilité de jouer doit être constatée par l’arbitre en chef sur le
terrain. Dès le lendemain, l’arbitre doit retourner au responsable de la C.R.S.B. la feuille de
match remplie en précisant la ou les causes d’impossibilité de jouer ou de l’arrêt de la
rencontre. Il peut aussi l’envoyer par courriel.

La C.R.S.B. décidera alors la date de report de la rencontre qui sera, en priorité, la journée de
réserve la plus proche.

ARTICLE 6
La rencontre doit être confirmée au plus tard 24 heures avant la date par courriel et par
téléphone par le club recevant au club visiteur avec copie du courriel à la CRSB.

Si les matches ont lieu sur terrain neutre, il est impératif que les 2 clubs envoient leur accord à la C.R.S.B. par courriel 3 jours avant les rencontres soit avant le mercredi à minuit pour les
rencontres se déroulant le dimanche. Si cette information ne parvient pas à la C.R.S.B. et qu’il
y a un litige, l’équipe recevant sera forfait.

En cas de report d’une rencontre pour cause d’intempérie (dans le cas où les équipes ne se
déplaceraient pas) le club recevant doit informer :

La C.R.S.B. le jour même par courriel,
L’équipe visiteuse le plus tôt possible, au plus tard à 8h00 le jour de la rencontre,
L’arbitre en chef le plus tôt possible,
Le scoreur du club le plus tôt possible.

La date retenue pour le report de la rencontre est, en priorité, la première journée de réserve
prévue au calendrier officiel.

ARTICLE 7 – RENCONTRE SUSPENDUE
Toute rencontre suspendue est régie par les règlements officiels de Baseball (4.12).

ARTICLE 8 – FEUILLE DE MATCH
Le club recevant fournit la feuille de match officielle et originale, préalablement remplie pour son équipe avec :

Date, lieu, type, catégorie,
Nom de l’équipe et nom de la ville,
Nom et prénoms des joueurs,
Positions,
Roster iClub avec photos lisibles ou pièces d’identité des joueurs et coaches,
Nom du manager.

ARTICLE 9 – TRACAGE
Le responsable du traçage du terrain du club recevant doit avoir terminé le traçage de la surface de jeu, 10 minutes avant le début de chaque rencontre.

ARTICLE 10 – AVANT MATCH
Chaque équipe doit fournir à l’arbitre en chef, avant le début de chaque rencontre, 3 copies de l’alignement au bâton :

□ 1 pour le scoreur, une demi-heure avant le début de la rencontre,
□ 1 pour l’arbitre en chef,
□ 1 pour l’équipe adverse.

Par dérogation à l’article 18.5.1 des RGES, l’échauffement avant match sera de 30 minutes de batting par équipe en commençant par l’équipe recevant suivis de 10 minutes de « défense » par équipe.

La feuille de match doit obligatoirement être remplie avant le début du match. Tous les joueurs doivent être présents au début du match. Pour ceux ayant des difficultés du fait de leurs activités professionnelles, ils devront demander une dérogation pour la saison en fonction du métier exercé avec justificatif mais leur nom devra figurer sur la feuille de match remise à l’arbitre avant le début du match.

ARTICLE 11 – FORFAIT
Les clauses de forfait sont définies dans les RGES. Le non- respect de l’horaire de toute
rencontre, entraîne la perte de cette rencontre par forfait selon le règlement
(4.15, 4.16, 4.17 et 4.18).

Le forfait à plus d’un tiers des matches (arrondi par excès) de la phase régulière entraîne le
retrait définitif du championnat et l’impossibilité de participer à la phase finale.

En programme double : un forfait par journée de matchs

ARTICLE 12 – ARBITRAGE
Les rencontres des championnats seront arbitrées par un arbitre ou 2 si possible – au minimum de grade départemental (Arbitre Jeune autorisé uniquement sur base).

L’indemnisation des arbitres sera effectuée avant le match conformément au tarif en annexe. Si le paiement n’est pas effectué avant le début du match, l’arbitre est en droit de se désister.
Chaque club recevant est responsable du paiement du ou des arbitres. R.G.E.S. – Article 20.3.8

En cas d’absence d’un ou des arbitres prévu, tout arbitre officiel, titulaire d’un diplôme d’arbitre baseball du niveau correspondant, inscrit au cadre actif de la CNAB pour l’année en cours, présent sur le lieu de la rencontre est alors tenu d’en assurer la direction, sauf s’il s’agit de l’un des joueurs ou managers d’une des équipes engagées ; inscrits sur le line-up ou la feuille de match de la rencontre concernée.

R.G.A.B. – Article 8 – En cas de rain-out avant le début du 1er match d’un programme double
(décision du manager de l’équipe recevant) et que le 2èmematch ne peut être disputé, il est
attribué aux arbitres une indemnité correspondant à une prestation officielle pour une seule
rencontre.

ARTICLE 13 – QUALIFICATION JOUEUR
Tout joueur, arbitre ou scoreur qui ne figurera pas sur le roster iClub de son équipe, édité moins de 3 jours avant chaque rencontre soit avant le mercredi à minuit pour les rencontres se déroulant le dimanche, et qui ne pourra pas justifier de son identité (carte d’identité ou permis de conduire ou passeport) ne participera pas aux matches.

Pour les arbitres et scoreurs ne faisant pas partie du club, le responsable C.R.S.B. vérifiera leur licence sur iLigue.
Aucun numéro de licence ne peut être écrit « en cours  » sur la feuille de match.

L’arbitre d’une rencontre vérifie les licences au vu du roster (les pièces d’identité sont
obligatoires), les numéros de dossard des joueurs et l’alignement au bâton de chaque équipe
avant le début de la rencontre.

L’arbitre à le devoir d’interdire de jouer la rencontre, si l’une ou les deux équipes en présence,
ne peut présenter le roster iClub et les pièces d’identité avec photo des joueurs présents sur la
feuille de match. En aucun cas, la carte d’identité du joueur ne se substitue au roster iClub de la F.F.B.S.

ARTICLE 14 – ACCELERATION DU JEU
La règle des 12 secondes pour le lanceur doit être renforcée.
Le batteur devra rester dans son rectangle sauf s’il demande « temps mort » et que l’arbitre
estime que la demande est justifiée, auquel cas, l’arbitre accordera cette interruption.

Le lanceur aura droit à 8 lancers d’échauffement pour commencer la première reprise et à
chaque changement de lanceur ; et à 5 lancers entre chaque reprise. L’arbitre s’assurera que les lancers sont faits sans délai inutile.

Si un lanceur, ne respecte pas les dispositions précédentes dans un temps raisonnable, l’arbitre peut l’arrêter et appeler « play ball ».
L’équipe attaquante doit disposer d’un catcher disponible pour échauffer le lanceur dès que la reprise précédente a été complétée. Celui-ci devra obligatoirement disposer d’un équipement de protection.

Quand un batteur frappe un coup de circuit, les membres de son équipe ne pourront entrer en contact avec celui-ci qu’au moment où il a franchi la plaque de but.
En cas de non observation de cette règle, un avertissement sera donné à l’équipe fautive ; en cas de récidive, le manager de l’équipe sera exclu du terrain de jeu.

ARTICLE 15 – VISITES
Les managers ont droit à 3 visites libres au monticule pendant une rencontre, pour parler avec le lanceur (une visite libre est une visite pour laquelle le lanceur n’est pas remplacé).

Après la 3ème visite, chaque visite supplémentaire entraîne le remplacement du lanceur. S’il y a des reprises supplémentaires, une visite libre sera accordée pour chaque groupe de 3 reprises supplémentaires.

Deux visites au monticule pendant la même reprise, au même lanceur, entraînera le
remplacement de celui-ci. (Voir RGES art 17 « des visites »).

ARTICLE 16 – TIE BREAK
Lorsqu’à l’issue du nombre de manches réglementaires le score est à égalité, la procédure
suivante sera appliquée pour les manches supplémentaires :

Chaque équipe débute la première manche supplémentaire et toutes les autres manches
supplémentaires éventuelles
avec un joueur en 1ère base et un autre joueur en 2éme base et aucun retrait sur le tableau.
Cette procédure s’applique pour les deux équipes sur le terrain.
Aucune réentrée de joueur n’est permise durant les manches supplémentaires.
Le système traditionnel où l’équipe visiteuse débute la manche à la batte et l’équipe
recevant finit la manche à la batte (si nécessaire), demeure en effet jusqu’au moment où un
gagnant est déterminé.

ARTICLE 17 – BALLES OFFICIELLES
Le club recevant doit fournir autant de balles qu’en demande l’arbitre en chef de la rencontre (3 au minimum par match).
Les balles officielles sont celles déclarées par la Fédération (sauf dérogation accordée par la
ligue).

ARTICLE 18 – TENUE
L’arbitre en chef doit s’assurer de la tenue uniforme de chaque équipe et coaches présents sur le terrain.
Il doit être en tenue officielle d’arbitre.

ARTICLE 19
Rappel de la note ministérielle : Il est interdit de fumer et de boire de l’alcool sur un terrain de
jeu ou dans les abris de joueurs.
Des contrôles  » antidopage  » peuvent avoir lieu, sans avertissement préalable.

ARTICLE 20 – FEUILLE DE MATCH
La feuille de match est sous la responsabilité de l’arbitre qui vérifie le score et les signatures des managers d’équipes (art 22.02.02 des R.G.E.S.) en fin de rencontre. L’arbitre en chef remet
ensuite, sauf dans les cas prévus à l’article 24.01.02 des R.G.E.S. (réclamations, contestations,
protêts), la feuille de match au manager du club recevant, pour transmission aux responsables de la C.R.S.B.S.

Les résultats doivent parvenir le dimanche soir avant 20H par courriel (baseball@sportsdebattepaysdeloire.fr), ceci dans un souci de communiquer le classement au plus vite sur le site de la Ligue, ainsi qu’à la presse locale et régionale.

Les feuilles de match doivent être scannées et envoyées aux responsables des championnats
accompagnées des feuilles de décompte des lancers.
Si l’arbitre conserve la feuille de match, il a la responsabilité de la transmettre au responsable de la C.R.S.B. dans les 48 heures (le cachet de la poste faisant foi) et par courriel.

ARTICLE 21 – SCORAGE
Le scorage est obligatoire en Championnat Régional.
Le club recevant est responsable du scorage pour le ou les matches. Il doit être effectué sur les feuilles officielles et originales de la F.F.B.S.

Les décomptes des lancers sont obligatoires pour les joueurs ayant de 16 à 18 ans ainsi que le
décompte des manches pour les receveurs tel que précisé dans le règlement jeune de la F.F.B.S.

Ces décomptes ne sont pas de la responsabilité du scoreur mais d’une autre personne désignée par le club recevant et oeuvrant dans la cabine de scorage ou à proximité du scoreur. Aucune demande de correction des feuilles de scorage ne sera acceptée sauf si elle émane des statisticiens de la C.R.A.S.F. suite à des scorages incompréhensibles.

Toute rencontre de Championnat non scorée ou avec des décomptes non faits entraînera une
pénalité (voir barème) pour le club recevant. En l’absence de feuilles de décompte, les lanceurs de 18 ans et moins devront respecter une période de repos de 10 jours.

L’indemnité du scoreur sera payée par le club recevant.
Le club recevant doit transmettre les feuilles de scorage et de décompte des lancers scannées le dimanche soir avant 20H par courriel (baseball@sportsdebattepaysdeloire.fr).
Les feuilles de scorage et de décompte des lancers doivent être envoyées aux responsables des championnats.

ARTICLE 22 – JOUEUR ETRANGER, PRETE, MUTE
Au maximum trois joueurs étrangers sont autorisés sur le terrain par équipe et 4 sur la feuille de match. Les lanceurs étrangers peuvent lancer au maximum 7 manches par journée de
championnat en programme double.

Si le lanceur est étranger, le receveur doit être français.
Il ne pourra pas y avoir plus de 3 joueurs prêtés et 3 joueurs mutés par équipe sur le terrain, des changements pourront être effectués avec des joueurs prêtés ou mutés figurant sur la feuille de match.

ARTICLE 23
Pour les groupements sportifs engageant plusieurs équipes en championnat officiel dans la même catégorie d’âge, il est interdit à un joueur de jouer en équipe première et en équipe
réserve à moins de 48 heures d’intervalle entre les deux rencontres.

Un joueur est considéré comme appartenant à une division après avoir joué 1/3 des rencontres officielles dans cette division, arrondi par excès.

Une équipe réserve ne peut utiliser en jeu simultanément plus d’un joueur appartenant à la division supérieure tel que défini précédemment y compris pour les phases finales.

En aucun cas, dans ces championnats, ce joueur ne peut jouer en position de lanceur.
Les ententes sont autorisées après demande d’accord au Comité Directeur de la Ligue avant le 31 décembre de l’année précédent le championnat (par dérogation). La demande d’Entente devra préciser quel club est responsable de l’Entente et quel club conservera les droits sportifs.

ARTICLE 24 – FRAPPEUR DESIGNE
L’utilisation d’un frappeur désigné est autorisée uniquement pour le lanceur.

ARTICLE 25 – CASQUE PROTECTEUR
Le port du masque protecteur pour le catcheur lors de l’échauffement du lanceur entre les
manches est obligatoire. Le non-respect de cette règle, après rappel de l’arbitre, entraînera
l’expulsion du joueur.

ARTICLE 26 – LES PROTETS
Une équipe qui conteste l’application d’une règle par l’arbitre peut déposer un protêt.
Les protêts doivent être rédigés lisiblement, par l’arbitre en chef, sous la dictée du manager
plaignant, sur un document séparé qui sera annexé à la feuille de match, le verso de celle-ci
devant mentionner l’existence d’un dépôt de protêt, et reste réservé aux appréciations des
arbitres et non communiqué aux managers.

Le protêt ainsi rédigé est signé par le manager plaignant et visé par l’arbitre en chef.
En cas de protêt, la feuille de match est sous la responsabilité de l’arbitre en chef. Celui-ci doit
transmettre la feuille de match, dans les 48 heures suivant la rencontre à la C.R.S.B. sous peine de sanctions statuées par la Commission de discipline fédérale.

ARTICLE 27 – CLASSEMENT
Les classements sont établis en fonction du ratio de victoires de chaque Club participant au
championnat. Ce ratio de victoires est calculé en divisant le nombre de victoires obtenues par le nombre de rencontres jouées, pour chaque équipe participante.

En cas d’égalité pour un titre, une qualification, une accession ou une relégation, la
C.R.S.B. fera appliquer la méthode suivante :

1. L’équipe n’ayant ni forfait (absence sur le terrain), ni défaite par pénalité, est classée devant.
2. En cas d’impossibilité d’appliquer les dispositions précédentes, il sera fait application des
dispositions suivantes :
L’équipe qui a remporté le plus de rencontres entre les équipes à égalité se verra attribuer le meilleur classement.
L’équipe qui dispose du meilleur TQB (team’s quality balance) = (nombre de points marqués / nombre de manches jouées en attaque) – (nombre de points encaissés / nombre de
manches jouées en défense).
L’équipe qui a le meilleur « TQB appliqué aux points mérités » = (nombre de points
mérités / nombre de manches jouées en attaque) – (nombre de points mérités encaissés /
nombre de manches jouées en défense).
La plus haute moyenne à la batte calculée sur les rencontres des équipes à égalité.
Tirage au sort : pile ou face fait par le président de la C.R.S.B.

ARTICLE 28 – PHASE FINALE REGIONALE
Ne pourront accéder à ces phases que les joueurs ayant jouées dans 1/3 des rencontres de la saison régulière de la division concernée arrondi par excès (en intégrant les blessés avec
certificat médical-RGES 30-05-02 ou un certificat de l’employeur justifiant l’absence lors des
matches). Tout joueur ayant joué 1/3 des matches de divisions nationales ne pourra pas jouer les phases finales. Toute entorse à ce règlement sera l’objet d’un forfait sportif.

Chaque arbitre et scoreur sera nommé et indemnisé pour tous ses frais par la ligue PDL.
Les balles seront fournies par la ligue.
La finale se déroule en match de 9 manches à moins qu’il n’y ait 15 points d’écart en fin de
5ième manche ou 10 points d’écart à la 7ième manche.

Un lanceur étranger ne peut lancer au total plus de neuf manches sur le weekend (qu’il y ait 2
ou 3 matchs).

ARTICLE 29 – RECOMPENSES
Elles seront remises par la Ligue à la suite de la finale y compris pour les récompenses
individuelles.
Le meilleur lanceur et le meilleur frappeur seront désignés suite aux matches de la saison
régulière. Le MVP sera désigné sur la finale.

ANNEXE
Paiement arbitre départemental (barème fédéral) :
30,00 €

Paiement arbitre jeune ou auxiliaire (ne peuvent être à la plaque) :
10,00 €

Scoreur (barème fédéral) :
24,00 €